Archives mensuelles : octobre 2014

Les diamants au cinéma : 8 films essentiels

Étincelants, précieux… Les diamants, ces pierres qui brillent comme les étoiles, sont fascinants. D’ailleurs, certains réalisateurs de cinéma les projettent au rang de stars autour desquelles se façonnent des comédies, des aventures, des histoires d’amour ou encore des drames…

La passion pour cette pierre précieuse a donné naissance à de petits bijoux  du 7ème art, exposés ici dans notre top scintillant. ACTION !

1 – Diamants sur canapé (Breakfast at Tiffany’s) (1961)

Comment passer à côté de ce classique avec la jolie Holly, alias Audrey Hepburn. Cette croqueuse de diamants, un peu naïve, est à la recherche d’un riche mari. Un époux pouvant lui offrir les magnifiques parures de pierres précieuses que l’on découvre dès le début du film dans la vitrine du Tiffany’s, le célèbre joaillier américain. Si les diamants ne sont pas omniprésents, on y retrouve le magnifique Tiffany Yellow Diamond, le bien nommé diamant jaune d’un poids de 128,53 carats. Ce diamant est connu pour avoir été porté par seulement deux femmes, dont Audrey Hepburn pour la promo du film.

 

2 – La panthère rose (The Pink Panther) (1963)

Peter Stellers interprète une catastrophe ambulante, Jacques Clouseau, qui est un inspecteur de police de la Sûreté française chargé de la protection de la Panthère Rose (Pink Panther), le plus gros diamant du monde ! Cette pierre, estimée à plusieurs millions de dollars, est en possession de la princesse Dala. Mais voilà, un mystérieux gentleman-cambrioleur nommé Sir Charles Lytton convoite ce gros diamant rose. Manque de bol, la femme de l’inspecteur Clouseau le trompe avec le charmant cambrioleur et devient sa complice. Les deux amants aimants les diamants montent alors toute une machination contre le pauvre Clouseau pour le faire passer pour le voleur de la Panthère Rose…

3 – Le corniaud (1965)

Qui n’a pas rit ou même sourit une seule fois devant le duo légendaire de Bourvil, le naïf maladroit et de Funès, l’excentrique calculateur ? Si dans Le corniaud nos deux comiques ne sont pas souvent réunis, ils sont tout de même unis par un diamant. Mais pas n’importe lequel, c’est le Youkounkoun, qui est (encore une fois…) le plus gros diamant du monde ! Un bijou inestimable qu’Antoine Maréchal (Bourvil) transporte naïvement dans une grosse Cadillac prêtée par Léopold Saroyan (de Funès), un trafiquant en tout genre. On assiste alors à un road movie hilarant où Bourvil joue la mule à bord de la Cadillac. En plus de la schnouff planquée dans les ailes arrière, de l’or dans les pare-chocs et des rubis dans la batterie, Bourvil détient entre ses mains, du début à la fin  et sans le savoir, le plus gros diamant du monde, caché dans le klaxon !

4 – Les diamants sont éternels (Diamonds Are Forever) (1971)

Lorsqu’il apprend que des diamants sud-africains disparaissent, James Bond alias Sean Connery décide d’enquêter. Comme d’habitude il fait le touriste innocent à travers le monde : Pays-Bas, Las Vegas, Los-Angeles, le Mexique, l’Afrique du Sud et même dans l’espace ! Et comme d’habitude 007 se bat avec classe contre des méchants dans sa chambre d’hôtel, les jette dans la piscine ou bien un bain d’acide, pour finalement se retrouver avec une jolie James Bond Girl dans son lit. Mais l’agent double zéro sept reprend son enquête, cherche les diamants et déjoue de justesse le plan du SPECTRE, l’organisation criminelle secrète, qui veut construire le « satellite de la mort » avec les précieux diamants.

5 – A la poursuite du diamant vert (Romancing the Stone) (1984)

On quitte le nid d’espions pour partir à la poursuite du diamant vert. Bon il ne s’agit pas tout à fait d’un diamant vert, mais bien d’une émeraude… On reconnait bien là le souci d’authenticité des boites de traduction françaises… Quant à l’histoire, Joan Wilder est une romancière (ha, le titre en VO est plus parlant d’un coup) qui doit apporter une carte à sa sœur, détenue en Colombie. Mais, Joan se trompe de route (alors qu’elle a une carte !) et rencontre l’aventurier Jack Colton. Ce dernier découvre que la carte indique l’emplacement d’un trésor qu’ils vont chercher ensemble : le diamant vert (enfin, l’émeraude !).

6 – Un poisson nommé Wanda (A Fish Called Wanda) (1988)

Mondialement connu à travers les Monty Python, John Cleese nous a encore fait marrer en écrivant et produisant Un poisson nommé Wanda, dans lequel on peut le retrouver sous le personnage d’Archie. Il nous raconte l’histoire de George qui organise un vol de diamants accompagné de ses acolytes : Ken l’ami des animaux qui bégaye, la sexy Wanda et Otto le psychopathe un peu stupide sur les bords. Le problème c’est que George est reconnu par un témoin et est dénoncé par ses complices. Sentant l’arnaque arriver, George avait changé la cachette des diamants. Les autres se mettent alors à la recherche des diamants à travers  des situations grotesques et hilarantes. Dans sa bêtise infinie, Otto nous montre même une nouvelle façon de manger le traditionnel Fish & chips

7 – Snatch (2000)

Tout commence à Anvers où Franky « Quatre doigts » vole un diamant de 84 carats pour Avi, un mafieux new-yorkais. Franky doit le donner à Doug, un intermédiaire qui se trouve à Londres. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Se mêle alors le destin de plusieurs mafieux, petits malfrats, tueurs à gage et autres gitans comme Mickey (Brad Pitt), le boxeur pas très clair quand il parle… Le diamant passe de mains en mains, laissant quelques morts au passage, pour finalement être retrouvé dans l’estomac d’un chien par Turkish et Tommy, les deux organisateurs de combat clandestins.. Ces derniers tentent de le revendre à Doug qui fait rappliquer Avi depuis New-York. Il pourra enfin récupérer son précieux diamant, si tout se passe bien…

8 – Blood Diamond (2006)

Avec Blood Diamond, on change radicalement de registre. Là on parle des diamants du sang qui sont le plus souvent extraits par des esclaves, dans les zones de guerre en Afrique, puis vendus pour financer ces guerres. Bref, ce n’est pas tout rose, sauf le diamant qui lui est d’un rose rarissime. Ce diamant de sang est découvert par Solomon, un esclave séparé de sa famille qui cache la pierre précieuse juste avant de se faire capturer. Il finit par dire où se trouve le diamant pour être libéré dans l’optique de le récupérer plus tard avec l’aide d’un journaliste rencontré sur sa route qui n’est autre que Léonardo Dicaprio. L’histoire se poursuit à travers la Sierra-Leone, un pays déchiré par la corruption et les trafics. Finalement Solomon arrive à s’enfuir avec sa famille et le gros caillou rose vers le Royaume-Uni.

Bonus – Votre film ?

Et vous alors ? Quel est votre film préféré mettant en scène des diamants ?

 

Gem Diamonds vends son diamant de 198 carats pour 10,6 millions de dollars

La société britannique Gem Diamonds vient d’annoncer la vente de son diamant blanc de 198 carats pour la somme de 10,6 millions d’Euros. Pour rappel, ce diamant a été trouvé dans la mine de Lentseng située au Lesotho (Afrique du Sud), confirmant la réputation de cette mine pour la découverte de gros diamants d’exception. En effet cette mine a fourni 4 des 20 plus gros diamants blancs au monde.

Ce diamant dispose de caractéristiques exceptionnelles, puisqu’il n’affiche aucune fluorescence. Il est de type IIa.

Diamant 198 carats

2014 aura été une année incroyable pour les compagnies telles que Gem Diamonds ou Petra Diamonds, avec la découverte de nombreux diamants de tailles exceptionnelles.