Archives mensuelles : février 2015

Pourquoi les prix des bijoux sont en baisse

En novembre 2014, l’indice des prix de la consommation de bijoux ne cesse de chuter. Ce phénomène est d’autant plus renforcé par les promotions réalisées dans les magasins vendeurs de bijoux au détail. Cette situation est notamment due à la demande des consommateurs qui a été beaucoup plus faible au cours de la seconde moitié de l’année.

En revanche, l’indice des prix de la production de bijoux a légèrement augmenté le même mois, suivant la tendance des fournisseurs qui ont eux-mêmes augmentés leurs prix.

Une baisse liée à la baisse du prix des métaux précieux

 

En moyenne, le prix des bijoux au détail a diminué de 5% entre novembre 2013 et novembre 2014. Cette baisse est aussi liée à celle du prix des métaux précieux. En effet, l’or, l’argent ou le platine connaissent une baisse significative de leurs prix depuis 2013.

C’est également le cas pour le prix des diamants polis qui ont chuté de 3,3% entre novembre et décembre 2014 alors que la baisse du prix des diamants polis était de 3,5% entre décembre 2013 et décembre 2014. Plus précisément, on enregistre une baisse de 5,2% du prix des diamants de 1 carat, tandis que les prix des diamants de 2 carats ont chuté de 4,2% en décembre 2014. En revanche, les prix des diamants inférieurs à 1 carat et supérieurs à 2 carats sont restés plus ou moins stables avec une hausse enregistrée de 2% pour les prix des diamants de 4 carats.

Ainsi, sur une année, les prix des diamants ont reculé en moyenne de 0,1%, sur la même période les prix de l’or ont reculé de 7,8%, ceux de l’argent de 23% et ceux de la platine de 14,9%. De même, sur une période d’un mois, on enregistre une baisse du prix des diamants de 3%, une baisse du prix de l’or de 3,8%, d’une baisse du prix de l’argent de 7,1% et d’une baisse du prix de la platine de 4%.

Comme pour les bijoux, la demande en diamant a été faible à la fois sur le marché américain mais également sur les autres marchés mondiaux. Cette demande incertaine influe directement sur les prix des bijoux mais aussi sur les prix des diamants qui risquent de stagner à court terme.

Depuis le début de l’année 2015, la demande en diamants bruts reste timide. Les investisseurs attendent en effet la première Présentation des ventes de De Beers avant de reprendre leurs investissements. Mais la réduction des prix de vente des diamants de De Beers n’a pas été à la hauteur des espérances des investisseurs. C’est pourquoi la demande en diamant est restée faible les jours suivants.

Le diamant d’investissement reste une valeur sûre

Toutefois investir dans le diamant reste une valeur sûre dans la mesure où chaque pierre aura toujours de la valeur. De plus, les diamants se font de plus en plus rares étant donné l’essoufflement du rendement des gisements de diamants bruts. Ainsi, la demande ne cessant de croître, les prix des diamants seront soumis à une augmentation ces prochaines années. Le cours du diamant a d’autre part augmenté depuis le début de l’année 2015. Cette augmentation atteint presque les 15% et devrait continuer à augmenter de manière considérable ces prochaines années. Cette évolution positive est notamment due à la reprise du marché américain mais aussi à l’apparition de nouveaux marchés en développement tels que la Chine et l’Inde.

Il faut savoir que le diamant n’est pas soumis aux mêmes lois du marché que les autres produits de détail et son prix n’est pas fixé en fonction des monnaies internationales. En revanche il reste une monnaie d’échange internationale puisque les diamants s’échangeront toujours contre de l’argent.