Israël se mobilise pour la Turquie

Une avancée pour l’industrie du diamant en Turquie

Un récent rapport a en effet annoncé qu’Israël souhaite venir en aide à la Turquie, notamment en soutenant son industrie diamantaire. Le Vice-président de la Bourse du Diamant d’Israël, Jacob Kattan, s’est exprimé à ce sujet en rappelant que cette décision doit être prise rapidement puisqu’elle serait bénéfique aux deux pays. Selon ces propos : « Si nous n’aidons pas les Turcs à développer et maintenir leur industrie diamantaire, il y a plus d’un pays qui se réjouiront de le faire, et notamment l’Inde et l’Afrique du Sud ».

Cette perspective de coopération entre Israël et la Turquie permettrait d’autre part d’assurer une mise en commun des savoir-faire dans le domaine diamantaire mais aussi de la joaillerie. En effet, Kattan précise par ailleurs que « l’industrie de la bijouterie Turque bénéficiera de l’expérience d’Israël dans ce domaine mais la Turquie apportera également à Israël une avancée cruciale en termes de polissage des diamants ».

Un projet pris au sérieux

Afin de répondre au mieux aux attentes de cette nouvelle entente, les dirigeants de l’industrie diamantaire Turque ont proposé l’ouverture d’un nouveau centre de manufacture du diamant à Istanbul. Pour ce faire, la Turquie a besoin du savoir-faire et de la technologie d’Israël.
Ainsi, ce partenariat permettra aux deux pays et surtout à Israël de se rapprocher davantage des divers marchés européens mais aussi et surtout des nouveaux marchés du Monde Arabe, auxquels les entreprises israéliennes n’avaient jusqu’alors pas accès.

drapeau israel et turquie

Le diamant, centre de toutes les attentions

Cette coopération ouvre donc de nouvelles perspectives pour l’industrie du diamant d’Israël puisque la Bourse du Diamant (IDE) envisage d’ouvrir de nouveaux bureaux à Istanbul où elle pourra alors gérer tous les moyens et ressources mis à disposition de la Turquie et notamment les experts diamantaires israéliens ainsi que les technologies de pointe qui permettront d’encadrer une partie du travail de polissage de diamants au sein de la Turquie.
De même, l’organisation des fabricants de diamants locaux de Turquie envisage de fonder un club de marchands de diamants, aidé par Israël, qui sera alors enregistré à la Fédération Mondiale des Bourses du Diamant.

Un marché Turc en plein essor

Enfin, le Président de l’IDE (Israel Diamond Exchange), tient à préciser que ce rapprochement entre Israël et la Turquie tend à devenir une réelle stratégie pour les deux pays qui souhaitent renforcer leurs liens commerciaux et bénéficier chacun des avantages propres aux deux pays. Mais si la Turquie se réjouit de l’aide apportée par Israël, elle n’a rien à lui envier dans le secteur de la bijouterie qui représente un large marché, en passe de devenir un futur leader sur le marché des bijoux diamant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *