Les Diamants aussi prisés des Dragons

Hong Kong, la nouvelle place diamantaire

Malgré les changements dramatiques que provoque la crise économique à travers le monde, Hong Kong se démarque et voit son économie se renforcer depuis les années 1990.

En effet, cette ancienne colonie de la Couronne Britannique doit principalement son émergence aux différentes ventes aux enchères de bijoux précieux, et notamment les bijoux de jadéite, qui ont lieu depuis la fin du XXe siècle. La population ne cesse d’accroître sa richesse dans cette région qui s’étend jusqu’en Malaisie et qui a été prise d’assaut par les grandes maisons de ventes aux enchères telles que Sotheby’s et Christie’s qui étendent alors leur croissance géographique.

Ainsi, les ventes aux enchères voient leur réputation croître avec l’arrivée nouvelle de deux Tigres Asiatiques : Chin Yeow Quek et Vickie Sek qui ont alors propulsé Hong Kong au premier rang des ventes internationales de bijoux précieux. Ces deux dirigeants des deux grandes maisons de ventes aux enchères précédemment citées ont établi des records de ventes mondiaux, détrônant ainsi les résultats remarquables des ventes aux enchères de Genève, tenante du titre.

Cet article va donc s’intéresser à ces deux dirigeants et à leur parcours respectif tout en tentant de mieux comprendre le déroulement des ventes aux enchères.

Chin Yeow Quek

Quek a commencé son ascension fulgurante en 1987, lorsqu’il a été nommé à la tête des Bureaux de Sotheby’s de Singapour. Il n’avait alors que 29 ans. C’est en 1998 qu’il s’établit à Hong Kong puisqu’il devient le chef du Département Joaillerie de Sotheby’s dans cette région. A ce jour, il est le Vice-président du Département Asie de la Maison de ventes aux enchères et également le Président du service international de bijoux au sein du Département Asie de Sotheby’s. Il supervise ainsi le rôle du ministère dans les différents milieux d’enchères internationales et y a réalisé une vente record d’un collier de jadéite serti d’un diamant de couleur D de 118,28 carats.

Chin Yeow Quek

Le milieu des ventes aux enchères de bijoux précieux n’a aucun secret pour lui puisqu’il parle couramment quatre langues différentes : le mandarin, le cantonais et l’anglais, ainsi que le bahasa, la langue officielle en Indonésie. La maîtrise de ces 4 langues lui assure une place cruciale sur le marché asiatique des bijoux précieux.
Pourtant, Hong Kong était loin d’être le lieu de prédilection pour les ventes aux enchères de bijoux précieux. En effet, Sotheby’s y a été créée en 1973 et se concentrait initialement sur les bijoux de jadéite, pierre précieuse largement convoitée dans la région. C’est essentiellement les expositions et présentations d’œuvres d’art qui ont attiré les clients puisqu’ils restaient à regarder et à participer de temps en temps aux ventes aux enchères des bijoux de jadéite. L’achat de bijoux lors de ventes aux enchères était donc un concept relativement nouveau en Asie, ce qui explique que la population asiatique se trouvait généralement aux ventes aux enchères à Genève et à New York pour y trouver des diamants et des pierres de couleurs.

C’est pourquoi Sotheby’s a réalisé une vente aux enchères de type « occidental » en 1995 où elle a présenté un collier Harry Winston, marquant ainsi un tournant dans l’histoire des ventes aux enchères sur le marché asiatique. Les clients asiatiques ne se sont pas faits prier et ont participé volontiers à ce nouveau type de ventes aux enchères qui permettait de rompre avec le processus d’achat instantané des bijoux en boutiques, dont les prix restent fixes.

Ce succès est tel qu’aujourd’hui les ventes de bijoux précieux de Hong Kong représentent un tiers du marché total des ventes aux enchères de Sotheby’s, avec un engouement de plus en plus marqué pour les diamants blancs, les diamants fantaisies de couleur rose et les pierres de couleurs telles que les rubis et les saphirs.

vente aux enchères à Sotheby's

Vickie Sek

Sek, quant à elle, a commencé en 1977, en tant que trieuse de diamants dans un petit magasin de bijoux basé à Hong Kong. Cette expérience lui a permis de rejoindre moins de 20 ans plus tard la maison de ventes aux enchères Christie’s en 1994, en tant que spécialiste de bijoux diamants. Sous sa direction, Christie’s a réalisé de nombreux records lors de ventes aux enchères dont la vente d’un diamant de 101,27 carats en 2008.

Comme Quek, elle maîtrise plusieurs langues telles que l’anglais, le mandarin, le cantonais et le japonais. Sek possède aujourd’hui une renommée internationale marquant ainsi les commerces européen et américain.

Vickie Sek

La première vente aux enchères de Christie’s à Hong Kong a eu lieu en 1993 et Sek rappelle que pour les asiatiques, ce concept de ventes aux enchères de bijoux précieux était relativement nouveau. Mais ce côté novateur les a intrigué notamment lorsque les bijoux uniques occidentaux ont commencé à affluer au cœur même des ventes aux enchères. Ainsi, l’appétit des asiatiques pour les bijoux de collection, les diamants et les pierres précieuses uniques devient grandissant. Les ventes de bijoux ont de ce fait connu une croissance accélérée, passant de 2 millions de dollars à plus de 100 millions.

Le marché de ventes aux enchères de Hong Kong est donc promis à un bel avenir notamment avec l’essor du marché de la Chine Continentale de plus en plus tournée vers les produits de luxe et les objets de valeur qui représentent un nouvel investissement alternatif aux autres produits financiers.
Malgré le léger ralentissement de l’économie chinoise l’année passée, les ventes aux enchères de bijoux précieux sur le marché asiatique n’ont pas été impactées, Christie’s enregistrant alors des ventes records de 110 millions de dollars à l’automne 2013 et de 95 millions de dollars en novembre 2014.

vente aux enchères à Christie's

Pour conclure, nous préciserons que la rareté et la qualité supérieure des bijoux précieux présentés lors de ces ventes aux enchères de Sotheby’s et de Christie’s, continuent d’entretenir la portée internationale qu’elles suscitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *