Investir dans le diamant pour sécuriser son épargne

Une nouvelle directive pour 2016 : la BRRD

Depuis le début de l’année 2016, une nouvelle directive Européenne : la « Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances », autrement appelée BRRD, a été votée et est entrée en application dans de nombreux pays Européens dont la France. Elle a pour but de permettre aux banques de monopoliser les « gros dépôts » en cas de défaillance de celles-ci.

Qu’est-ce que la BRRD ?

Cette directive a été promulguée en vue de sécuriser les banques. Autrefois, les banques bénéficiaient de l’aide financière des Etats et des contribuables. Dorénavant, en cas de faillite, elles ont le droit de se servir dans les épargnes de leurs clients. Seront mobilisés en premier lieu, leurs actionnaires, puis les détenteurs d’obligations et enfin, leurs clients ; à savoir, les entreprises et les particuliers.

Les personnes concernées par cette nouvelle directive seront celles qui possèdent un solde minimum de 100 000 euros. Ainsi, une personne ayant sur son compte épargne 150 000 euros se verrait ponctionner la somme de 50 000 euros dans le cas d’une éventuelle défaillance de sa banque.

La BRRD entend viser l’épargne populaire, ce qui effraie de nombreux épargnants !

coffre fort

Cette nouvelle directive est déjà en application dans de nombreux pays Européens comme la France, la Belgique, l’Italie, le Portugal…

Elle avait déjà montré l’exemple à Chypre, il y a près de 3 ans, lors de l’éclatement de la crise grecque en 2013.

Source : Sébastien BURON, Le jour où on mettra la main sur vos économies, Trend magazines, 4 février 2016

Le diamant d’investissement : un moyen de sécuriser son épargne

La mise en application de cette nouvelle réforme en Europe, fait du diamant d’investissement un moyen réel de protéger son épargne.

Diamant-Gems reste à votre disposition pour vous recevoir dans ses bureaux afin d’étudier votre projet d’investissement, contactez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *