La découverte de nouveaux diamants

Le Diamant fait parler de lui

Ces dernières années sont à marquer d’un point rouge pour les apparitions de diamants là où on les attend le moins. En effet, l’année 2014 est une année particulièrement exceptionnelle pour le diamant dans la mesure où trois découvertes de gros diamants bruts successives ont eu lieu.

Petra Diamonds et ses deux nouveaux diamants

Ainsi, la grande exploitation minière Petra Diamonds a annoncé la découverte en juin dernier d’un diamant bleu de 122,52 carats dans la mine Cullinan dont elle est propriétaire depuis 2008 et qui se situe en Afrique du Sud. Ce diamant a été vendu pour plus de 27 millions d’euros. De même, à l’automne 2014, la mine Cullinan a ensuite révélé un diamant de 232,08 carats de couleur D et de type II. Cette pierre est donc incolore et ne présente aucune impureté. Elle est donc d’une qualité exceptionnelle. Son prix pourrait valoir selon les experts de 10 à 20 millions d’euros.

diamants bruts

Gem Diamonds découvre un nouveau diamant blanc

Une autre grande exploitation minière a également connu une grande découverte en juillet dernier d’un diamant exceptionnel. En effet, Gem Diamonds a annoncé la découverte d’un diamant blanc de 198 carats d’une pureté rare et sans aucune fluorescence dans la mine de Letseng au Lesotho en Afrique du Sud. Ce diamant serait classé de type IIa et aurait ainsi une valeur exceptionnelle. C’est ce qu’a confirmé sa vente en fin d’année puisqu’il a été vendu pour plus de 10 millions d’euros.

Diamant 198 carats

Découverte d’une roche composée de 30 000 diamants

Par ailleurs, en décembre dernier lors de la Conférence Annuelle de l’Union Américaine de Géophysique qui s’est déroulée à San Fransisco aux Etats-Unis, un géologue nommé Larry Taylor a annoncé la découverte d’une étrange roche composée de près de 30 000 diamants. Cette roche extraite d’une mine russe de Udachnaya a été confiée aux scientifiques pour qu’ils puissent l’analyser de près. Mais les géologues affirment déjà que cette concentration de diamants est plusieurs millions de fois supérieure aux concentrations habituelles présentes dans les minerais. L’analyse des scientifiques a révélé que ces diamants bruts sont octaèdres, c’est-à-dire qu’ils présentent déjà une forme particulière, soit deux pyramides reliées par leurs bases. Ces diamants seront principalement destinés à la taille de futurs diamants ronds, à condition que leur taille le permette. Les autres diamants bruts plus plats et plus répandus seront utilisés pour la taille des diamants de formes fantaisies, comme la taille princesse, marquise, émeraude…

Des diamants venus de l’espace

Enfin, deux ans plus tôt, en 2012, une équipe d’astronomes américano-française a découvert une planète inhabituellement chaude formée pour la plus grande majorité de diamants. En effet, Nikku Madhusudhan, coauteur de la découverte de cette planète, précise que cette dernière a une taille deux fois supérieure à celle de la Terre et est composée essentiellement de graphite et de diamant contrairement à notre planète bleue qui elle est constituée d’eau et de granite. Cette exoplanète, nommée 55 Cancri-e située en dehors du système solaire est donc principalement composée de carbone et la masse de diamants présente sur cette planète représenterait un tiers de celle-ci et serait trois fois supérieure à la masse terrestre selon les astronomes.

55 Cancri-e, la planète de diamants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *