La Gemmologie : l’expérience vient avec la pratique

Un diplôme qui ne fait pas tout

A la sortie de la formation en gemmologie, les bases de l’expertise et des caractéristiques des pierres précieuses sont connues et maîtrisées. Mais si la formation de gemmologue apporte les connaissances nécessaires à la pratique de ce métier, le temps est un allié pour gagner en expérience. En effet, si un jeune gemmologue est capable d’identifier les pierres précieuses naturelles des pierres synthétiques et traitées, ainsi que de déterminer leurs caractéristiques telles que les 4C pour le diamant ou encore les teintes de couleurs pour les rubis, les saphirs et les émeraudes, il doit encore apprendre à chiffrer la valeur de ces pierres précieuses.

diplôme de gemmologie de l'hrd antwerp

Ainsi, prenons un rubis par exemple. Il faut savoir que le prix d’une telle pierre peut varier de 10 dollars le carat à près d’1 million de dollars le carat si ce rubis présente une couleur rouge dont la teinte est celle du « sang de pigeon ». De même, un saphir peut voir son prix osciller entre moins de 10 dollars le carat et plus de 100 000 dollars le carat s’il s’agit d’un saphir en provenance du Cachemire dont les pierres présentent une teinte de bleu incomparable, d’un « bleu royal ».

C’est en forgeant que l’on devient forgeron

De ce fait, un gemmologue à peine sortie de l’école de gemmologie doit entretenir et développer son savoir-faire à travers la pratique que suppose le métier de gemmologue. Chaque pierre précieuse est unique et présente donc des couleurs, des inclusions, une taille et un poids différents qui vont jouer indéniablement sur sa valeur marchande.

Pari ailleurs, les mines de diamants et de pierres de couleur s’essoufflent ce qui joue également sur la valeur marchande de ces pierres précieuses dans la mesure où aucune nouvelle mine n’a été récemment découverte ce qui accentue la rareté des belles pierres.
D’autres notions sont donc à prendre en compte pour le gemmologue qui doit évaluer au mieux la pierre qu’il analyse et expertise en prenant en considération tous les paramètres qui influent sur son prix. Les inclusions et les teintes secondaires vont ainsi déterminer le prix final de la pierre. Tout ce savoir-faire est donc acquis par le gemmologue à mesure qu’il pratique les expertises. Car s’il a pu habituer son œil lors de sa formation, il doit en permanence l’entraîner et le familiariser avec le maximum de pierres afin d’être au plus proche des caractéristiques exactes de la pierre qu’il examine.

diamants

Une expérience acquise sur le long-terme

En effet, si l’on regroupe toutes les pierres précieuses afin de réaliser une classification précise des couleurs, des teintes, des poids, des tailles, des inclusions qu’elles présentent, il faudrait à un gemmologue expérimenté en moyenne une quarantaine d’années pour toutes les répertorier puis les assimiler. Car si le diamant est relativement simple à expertiser, poids, taille, couleur, inclusion, surtout s’il est accompagné d’un certificat GIA, HRD ou IGI, les pierres de couleur suscitent une autre forme d’analyse puisque pour chacune des trois autres pierres précieuses qui sont le rubis, le saphir et l’émeraude, leur valeur va dépendre de leur origine et de leur provenance qui détermineront leur couleur et donc leur prix sur le marché des pierres de couleur.

Vers une formation informatisée ?

Ainsi, si la formation de gemmologue permet de maîtriser les bases nécessaires à la pratique du métier, l’expérience vient avec la pratique et le temps afin que l’œil du gemmologue soit affûté et à l’aise avec tout type de pierre.

Or ce savoir-faire tient de l’implication personnelle et dépend de la capacité du gemmologue à emmagasiner le maximum d’informations en un minimum de temps. Est-il alors possible de transmettre ce savoir-faire sur les bancs de l’école de gemmologie ? De cette manière, les futurs gemmologues seraient en mesure de connaître parfaitement la classification des pierres précieuses ainsi que leur valeur sur le marché.

C’est ce que l’Association de Gemmologie de Grande-Bretagne (Gem-A) s’est attachée à réaliser en lançant un cours en ligne permettant de classer les pierres selon leur couleur. Ce cours, développé en collaboration avec le système de GemeWizard , affiche visuellement un grand nombre de gemmes dont les types, les propriétés et les couleurs varient. Chaque élève est en mesure d’analyser la qualité des pierres étudiées et d’ainsi fixer une valeur marchande en temps réel. Cet exercice permet alors aux futurs gemmologues de prendre conscience du travail qu’il reste à accomplir et du chemin qu’il doivent parcourir à la sortie de l’école de gemmologie ainsi que du fossé qui existe entre les connaissances des gemmes et la valeur des bijoux finis en joaillerie.

Association de Gemmologie de Grande-Bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *